Chansons

 

Une des manières la plus amusante et efficace pour apprendre une langue est recourir à la musique.
Cet espace a pour objectif de faire connaitre des artistes qui chantent en français mais également d’apprendre plus facilement cet idiome.

ZAZ, la nouvelle révélation de la chanson française.

 
ZAZ – Je Veux (Clip Officiel)
Enviado por wonderful-life1989. – Videos de musica, clipes, entrevista das artistas, shows e muito mais.

donnez moi une suite au Ritz, je n’en veux pas !
Des bijoux de chez CHANEL, je n’en veux pas !
donnez moi une limousine, j’en ferais quoi ? papalapapapala
Offrez moi du personnel, j’en ferais quoi ?
Un manoir a Neuchâtel, ce n’est pas pour moi.
Offrez moi la Tour Eiffel, j’en ferais quoi ? papalapapapala
Refrain:
Je Veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur, c’n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur, moi j’veux crever la main sur le cœur (papalapapapala) allons ensemble, découvrir ma liberté, oubliez donc tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité.

J’en ai marre d’vos bonnes manières, c’est trop pour moi !
Moi je mange avec les mains et j’suis comme ça !
J’parle fort et je suis franche, excusez moi !
Finie l’hypocrisie moi, j’me casse de là !
J’en ai marre des langues de bois !
Regardez moi, toute manière j’vous en veux pas et j’suis comme çaaaaaaa (j’suis comme çaaa)

Refrain x4:
Je Veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur, c’n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur, moi j’veux crever la main sur le cœur (papalapapapala) Allons ensemble découvrir ma liberté, oubliez donc tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité

Lire la suite: http://www.greatsong.net/PAROLES-ZAZ,JE-VEUX,170442.html#ixzz0zK9VePyj

Il y a des mots qui me gênent, des centaines de mots des milliers de rengaines qui ne sont jamais les mêmes
Comment te dire ? Je veux pas te mentir, tu m’attires
Et c’est là que se trouve le vrai fond du problème
Ton orgueil, tes caprices, tes baisers, des délices
Tes désirs, des supplices, je vois vraiment pas où ça nous mène

Alors on se raisonne, c’est pas la fin de notre monde
Et à tort, on se questionne encore une dernière fois

Je ne sais pas comment te dire
J’aurais peur de tout foutre en l’air
De tout détruire
Un tas d’idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j’ai toujours laissé derrière
Mes sentiments

Parfois je me dis que j’ai tort de rester si passive Mais d’où tu me regardes, moi je te dévore
Mais c’est parfois trop dur de discerner l’amour
Mon ami, mon amant, mon amour, et bien plus encore

Alors on se raisonne, c’est pas la fin de notre monde
Et à tort, on se questionne encore une dernière fois

(x2)
Je ne sais pas comment te dire
J’aurais peur de tout foutre en l’air
De tout détruire
Un tas d’idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j’ai toujours laissé derrière
Mes sentiments

Je te veux toi avec défauts
Et tes problèmes de fabrications
Je te veux toi, j’veux pas un faux
Pas de contrefaçons

J’vais pas te rendre pour prendre un autre
J’vais pas te vendre pour une ou deux fautes
Je veux tes mots, je veux ta peau,
C’est jamais trop

Je te veux plus, changé d’avis
J’ai vu un autre un peu plus joli
Je ne veux pas, je ne veux plus
Jamais voulu
Et puis t’es qui j’te connais pas
T’as dû rêver ce n’était pas moi
Mes confusions, tu les connais
Laissons tomber

Comment te dire
J’aurais peur de tout foutre en l’air
De tout détruire
Un tas d’idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j’ai toujours laissé derrière
Mes sentiments

Je ne sais pas comment te dire
J’aurais peur de tout foutre en l’air
De tout détruire
Un tas d’idées à mettre au clair
Depuis longtemps
Mais j’ai toujours laissé derrière
Mes sentiments…
(x 2)

Madalena Trabuco , est une jeune chanteuse franco-portugaise. Née en France, elle fait ses débuts à Cassis en 1998.
Après quelques temps passés au Portugal, elle revient en France où elle écrit et compose son premier album en 2008.

Elle nous fait découvrir cette année un premier single, Respectez-Moi, en attendant l’album prévu pour janvier 2011.

Petit poisson ne va plus à la mer
Il reste au courant du marché des affaires
Petit oiseau s’arrête à la frontière
Il chante un air qui n’est plus très clair

La Terre voudrait nous dire
Calmez-vous un instant
Et parlons du futur à présent

Respectez, respectez-moi
Après tout c’est normal
Protégez, protégez-moi
Ou je fais un scandale
Respectez, respectez-moi
Après tout c’est normal
Protégez, protégez-moi
Ou je fais un scandale

Petit mouton mange-t-il de l’herbe verte
Il n’a pas l’air vraiment dans son assiette
Petit garçon répond à la devinette
Qu’est-ce qui est rond et fatigué qu’on l’embête

La Terre voudrait nous dire
Calmez-vous un instant
Et parlons du futur à présent

Respectez, respectez-moi
Après tout c’est normal
Protégez, protégez-moi
Ou je fais un scandale
Respectez, respectez-moi
Après tout c’est normal
Protégez, protégez-moi
Ou je fais un scandale

Tout le monde!

Ola, belle assemblée qui a envie de bouger
Pour se laisser aller au rythme de l’année
Allez allez allez, il faut en profiter
C’est une bonne journée et on va la fêter

Chouchou, faut te lever et bouger ton fessier
Danser, collé serré pour un baiser salé
Prends-moi par le côté, fais-moi ton déhanché
Lala, ça va chauffer, je sens le truc monter

Allez allez allez, allez ola olé
Allez allez allez ola olé
Allez allez allez, allez ola olé
Allez allez allez, c’est le son de l’année

Allez, allez allez allez
Il faut danser (tout le monde), danser (tout le monde)
Danser, collé serré

Tout le monde, dambadam badabadam badambadam badam
C’est le son de l’année, dambadam badabadam badambadam badam dam
Tout le monde, dambadam badabadam badambadam badam
Faut se laisser aller, dambadam badabadam badambadam badam
(Comme ça, man) Au rythme de l’année

Allez allez allez, allez ola olé
Allez allez allez ola olé
Allez allez allez, allez ola olé
Allez allez allez, c’est le son de l’année

Hop, hop, hop
Hop, hop, hop

Tout le monde!

Hou, hou, humm
Allez (allez), allez (allez), il faut danser
Tout le monde, tout le monde, oh…

Dambadam badabadam badambadam badam dam
Tout le monde, dambadam badabadam badambadam badam dam
Tout le monde, dambadam badabadam badambadam badam dam
Tout le monde, dambadam badabadam badambadam badam
Tout le monde, dambadam badabadam badambadam badam

Allez allez allez, allez ola olé
Allez allez allez ola olé
Allez allez allez, allez ola olé
Allez allez allez, c’est le son de l’année
[ Allez! Ola! Olé! Lyrics on http://www.lyricsmania.com/ ]


Ooooh
Chanter,
chanter pour se dessiner un monde
C’est pas si loin le temps
ou je m’en allais,
Errer, pour sentir les mélodies
qui m’inondais d’espoir,
Je chantais pour oublier
tapis dans l’ombre,
Tu me regardes dans les yeux
me prends par la main,
et me souris enfin,
D’un geste tu m’apaises
et me réchauffe un peu
Je suis bien,
mais est-ce vraiment ce que je veux ?

REFRAIN:
Mais qu’est-ce que j’ai fais ?
Ou Je vais ?
Ce poème , est un Adieu à ce que j’étais.
Pourquoi moi ? Je ne sais pas
Quel est ce monde ou Tu m’emmènes ?
Et je revois,
le cours de ma vie
Je crains que rien ne sois plus pareil,
mais je ne regrettes rien !
Non, je ne regrettes rien …

Pleurer,
pleurer, mes amis
mes illusions,
Purifier derriére les murs d’une prison,
Dorer, mais garder l’envie,
Vivre ma passion
qui sépare un écran de télévision,
Sortis de l’ombre,
Je te regardes dans les yeux,
Et je te sens si fragile
dans ton châteaux d’argile,
D’un geste tu me nargues,
Et disparait un peu ainsi soit-il …
Car c’est vraiment ce que je veux !

REFRAIN (1 Fois) :
Mais qu’est-ce que j’ai fais ?
Ou Je vais ?
Ce poème , est un Adieu à ce que j’étais.
Pourquoi moi ? Je ne sais pas
Quel est ce monde ou Tu m’emmènes ?
Et je revois,
le cours de ma vie
Je crains que rien ne sois plus pareil,
mais je ne regrettes rien !
Non, je ne regrettes rien

OoOoh,

Mais qu’est-ce que j’ai fais ?
Ou Je vais ?
Ce poème , est un Adieu à ce que j’étais.
Pourquoi moi ? Je ne sais pas
Quel est ce monde ou Tu m’emmènes ?
Et je revois,
le cours de ma vie
Je crains que rien ne sois plus pareil,
mais je ne regrettes rien !
Oooh
Qu’est-ce qu’il m’arrive ?
Je dérives,
et ce poème, est un Adieu à ce que j’étais.
Pourquoi moi ? Je ne sais pas
Tout ces délires, ou tu m’emmènes !
Et je revois,
le cours de ma vie
Je crains que rien ne sois plus pareil,
mais je ne regrette rien !
Oooooh

Non, Je ne regrettes rien …

Tu sais que j’ai du mal,
Encore à parler de toi,
Il parait que c’est normal,
Il n’y a pas de règles dans ces jeux là.

Tu sais j’ai la voix qui se sert,
Quand je te croise dans les photos,
Tu sais j’ai le cœur qui se perd,
Je crois qu’il te pense un peu trop.

C’est comme ça,
C’est comme ça.

J’aurais aimé tenir ta main,
Un peu plus longtemps…
J’aurais aimé tenir ta main,
Un peu plus longtemps…
J’aurais aimé que mon chagrin,
Ne dure qu’un instant.
Et tu sais j’espère au moins,
Que tu m’entends.

C’est dur de briser le silence,
Même dans les cris, même dans la fête,
C’est dur de combattre l’absence,
Car cette conne n’en fais qu’à sa tête.

Et personne ne peut comprendre,
On a chacun sa propre histoire.
On m’a dit qu’il fallait attendre,
Que la peine devienne dérisoire.

C’est comme ça,
C’est comme ça.

J’aurais aimé tenir ta main,
Un peu plus longtemps…
J’aurais aimé tenir ta main,
Un peu plus longtemps…
J’aurais aimé que mon chagrin,
Ne dure qu’un instant.
Et tu sais j’espère au moins,
Que tu m’entends.

Je voulais te dire que j’étais fier,
D’avoir était au moins un jour,
Un peu ton ami et ton frère,
Même si la vie a ses détours.

C’est comme ça,
C’est comme ça.

J’aurais aimé tenir ta main,
Un peu plus longtemps…
J’aurais aimé tenir ta main,
Un peu plus longtemps…
J’aurais aimé que mon chagrin,
Ne dure qu’un instant.
Et tu sais j’espère au moins
Que tu m’attends.

{Refrain}{x2}
Je me bats, j’ai l’habitude
D’avancer dans l’incertitude.
J’ai gardé la même attitude,
Je déploie mes ailes et prends mon envol.

En l’an 2000 tout commençait,
Mes premiers pas dans la musique, mes premiers rêves,
Mes premiers textes sur petit bout de papier.
Aujourd’hui je veux que ma voix s’élève,
J’en ai bavé, j’ai ramé, touché du doigt
Des carrières éphémères qui n’existaient pas,
Les promesses trop vite envolées,
Mais je n’ai jamais perdu confiance en moi.
J’ai trimé dans la musique depuis toute petite
Honnêtement j’n’ai jamais fait ça pour le fric
J’ai promis de toujours rester authentique
Pour qu’on ne puisse pas dénaturer ma musique !
Et j’ai entendu tant de gens qui parlaient sur moi
Qui racontaient que Kenza était sûre d’elle
Des histoires et des mensonges à propos de moi
Pour que je ne puisse pas déployer mes ailes.

{Au refrain}{x2}

Je me rappelle toute une époque dans les MJC
Avec mes potes c’est là que tout a commencé.
Ma première vibe dans les enceintes que j’écoutais
Mes premiers pas sur scène c’était en concert de quartier
Je vivais mon rêve.
Une petite fée à qui l’on n’a promis que des merveilles
Mais le jour se lève.
Il fut difficile de sortir de mon sommeil,
Mais j’ai gardé confiance en moi
D’avancer je vous le devais
Pour vous qui êtes derrière moi
Je me suis relevée.
Et j’ai puisé la force en moi
J’ai refusé d’abandonner
Pour vous qui avez cru en moi
Ce morceau je viens vous le donner.

{Au refrain}{x2}

Pour m’arrêter il te faut plus que ça,
Ma famille, mes amis, ma musique je n’ai que ça.
Pour m’arrêter il te faut plus que ça,
Ma famille, mes amis, ma musique je n’ai que ça.

{Au refrain}{x3} Vos commentaires sur Je me bats

J’en vois des qui s’donnent, donnent des bijoux
Dans le cou
C’est beau mais quand même
Ce ne sont que des cailloux

Des pierres qui vous roulent, roulent
Et qui vous coulent
Sur les joues
J’aime mieux que tu m’aimes
Sans dépenser des sous

Moi je m’en moque
J’envoie valser
Les trucs en toc
Les cages dorées
Toi quand tu m’serres très fort
C’est comme un trésor
Et ça
Et ça vaut de l’or

J’en vois des qui s’lancent des regards
Et des fleurs
Puis qui s’laissent quelque part
Ou ailleurs
Entre les roses et les choux
J’en connais des tas qui feraient mieux de s’aimer un peu
Un peu comme nous
Qui nous aimons beaucoup

Et d’envoyer
Ailleurs
Valser
Les bagues et les
Cœurs en collier
Car quand on s’aime très fort
C’est comme un trésor
Et ça
Et ça vaut de l’or

Moi pour toujours
J’envoie valser
Les preuves d’amour
En or plaqué
Puisque tu m’serres très fort
C’est là mon trésor
C’est toi
Toi qui vaut de l’or


Je sais ton amour
Je sais l’eau versée sur mon corps
Sentir son cou jour après jour
J’ai remonté les tourments pour m’approcher encore
J’ai ton désir ancré sur le mien
J’ai ton désir ancré à mes chevilles
Viens, rien ne nous retient à rien
Tout ne tient qu’a nous

Je fais de toi mon essentiel
Tu me fais naître parmi les hommes
Je fais de toi mon essentiel
Celle que j’aimerais plus que personne
Si tu veux qu’on s’apprenne
Si tu veux qu’on s’apprenne

Tu sais mon amour
Tu sais les mots sous mes silences
Ceux qu’ils avouent, couvrent et découvrent
J’ai à t’offrir des croyances
Pour conjurer l’absence
J’ai l’avenir gravé dans ta main
J’ai l’avenir tracé comme tu l’écris
Tiens, rien ne nous emmènes plus loin
Qu’un geste qui revient

Je fais de toi mon essentiel
Tu me fais naître parmi les hommes
Je fais de toi mon essentiel
Celle que j’aimerais plus que personne
Si tu veux qu’on s’apprenne
Si tu veux qu’on s’apprenne
Si tu veux qu’on s’apprenne…

Je fais de toi mon essentiel
Mon essentiel
Si tu veux qu’on s’apprenne
Qu’on s’appartienne

On m’a dit petite : le monde est noir ou blanc
Il y a ceux qui font et ceux qui font semblant
Ca dépend toujours du costume que l’on prend
Pas pour nous pas pour moi

On m’a dit petite descend de ton nuage
Toutes ces illusions ne sont que de passage
Apprends à tout faire pour éviter l’orage
Pas pour moi!

[Refrain]
Dis leur que nos rêves sont solides comme du béton
A tord ou à raison, fais passer le mot
Dis leur qu’on est nombreux à savoir ce qu’on veut
On baissera pas les yeux
Fais passer le mot!

Ohhh Héé,
On m’a dit petite le monde ne t’attend pas
Tu n’a pas d’effort pour mener ton combat
Rentre dans le rang de ceux qui marchent droit
C’est la route c’est ta voie

On m’a dit petite tu changeras pas les choses
Quelque soit ton but tes raisons ou ta cause
On ne choisit pas, c’est la vie qui impose
Pas pour moi,

[Refrain]

On sait que les coups ne nous arrêteront pas!
Parce qu’on a du coeur et qu’on vaut mieux que ça
On saura trouver le chemin qu’il faudra
Parce qu’on vit parce ce qu’on croit,

Donne nous un peu de force et de patience
Parce que tout arrive quand on saisit sa chance
On ne fuira pas quelque soit les offenses
Parce qu’on vit parce qu’on pense
Pourquoi nous blâmer, nous barrer la voie
Nos rêves c’est tout ce qu’on a!

[Refrain] (x2)

Ohh aa yeahh.
Fais passer le mot!~

http://www.dailymotion.com/swf/video/xaehyy?additionalInfos=0
Gérald De Palmas : Au bord de l’eau
Carregado por tartenpion333. – Ver os últimos vídeos de musica em destaque

Dans le jour à peine éclos
Alors qu’il fait déjà chaud
Je suis parti

Ne pas affronter la ville
Je ferai le tour de l’île
C’est mieux ainsi

Refrain:
Au bord de l’eau
Il y a cette fille qui m’appelle
Elle me trouve beau
Au bord de l’eau
Je passe des heures avec elle
Sans dire un mot

On ne me remarque plus
Une ombre au coin de la rue
Un être à part

On s’amuse, on me plaint
Rien de tout ça ne m’atteint
car quelque part

(Refrain)

J’ai passé tellement de temps
à faire mon intéressant
Qu’un soir je me suis perdu

Voilà ce que je vais faire
Aller au bout de la terre
L’océan à perte de vue

(Refrain)

Sans dire un mot
Au bord de l’eau(x2)

Je ne marche plus droit.
Je fais n’importe quoi.
J’ai devant moi un mur qui m’empêche d’avancer.
Le réveil est brutal.
Les nuits baignées de larmes.
Et je suis la coupable à condamner.

J’ai perdu la direction et le sens.
Je ne sais pas tenir la distance.

{Refrain:}
Je croyais tout savoir de nous.
Être arrivée jusqu’au bout.
Et tenir si bien le coup.
Je croyais tout savoir de moi.
Mais y a tellement de choses qu’on ne sait pas.
Comme toi!

Et je prétendais tout voir.
Me voilà dans le noir.
Et mes yeux ne me servent aujourd’hui qu’à pleurer.
Est ce que tu peux entendre?
Est ce que tu peux comprendre?
Et faire le pas qui peut nous rapprocher.

J’ai perdu la direction et le sens.
Je ne sais pas tenir la distance.

{Refrain}
Je croyais tout savoir de nous.
Être arrivée jusqu’au bout.
Et tenir si bien le coup.
Je croyais tout savoir de moi.
Mais y a tellement de choses qu’on ne sait pas.
Comme toi!

Est-ce que mes regrets peuvent suffire,
Effacer le mal des mots qu’on peut dire,
Et me redonner des couleurs?
Est ce que mon amour peut suffire
Et qu’un jour enfin tu pourras m’offrir (x2)
Le droit à l’erreur?

{Refrain}
Je croyais tout savoir de nous.
Être arrivée jusqu’au bout.
Et tenir si bien le coup.
Je croyais tout savoir de moi.
Mais y a tellement de choses qu’on ne sait pas.
Comme toi!



Refrão(2x)
J’ai envie de métissage pour des hommes vrais
Et tous ceux qui ont de la rage, vas-y laisse les
Ouvre ton rivage à la difference qu’on aime pour des hommes vrais

Car demain sera métis, nous sommes la première esquisse
Intolérance, rascime il faudra bien que cela finisse
Enfant couleur réglisse, ou clair comme de l’anis
Il y a tant de saveurs de quoi rester optimiste
Mais entre deux cultures comme un équilibriste
On marche sur un fil et on subit leurs lois
Ici face de paria, là-bas tete de touriste
Montre moi le bon chemin pour chez moi.
Non, ce n’est pas un fardeau
Même si parfois j’ai peur
Que la couleur de la peau
Remplace la vraie valeur
Pourtant cela coule de sens comme une évidence
C’est lorsqu’on melange les différence que les cultures avancent
Donc j’en ai fait ma force, qu’ils restent dans leur ignorance
Car je sais qu’est c’est une chance, quoiqu’ils pensent
Refrão(2x)

La France est métisse c’est pour ça qu’on l’aime
Faut qu’on réagisse sur le monde quoi qu’il advienne
Une souffrance, un supplice mes angoisses sont les tiennes
J’lève très haut c’foutu drapeau ma terre d’exil mes idéaux
Mes couleurs et mes peines pèseront sur vos fardeaux
J’métisse les styles, j’maitrise les flows, mes origines et mon égo
Mes racines sont toutes celles qui porteront le flambeau
Mon nom est inscrit sur une pièce d’identité
Mon coeur a deux pays qui suis-je en vérité?
Bénin, France, Algérie, oh laissez moi chanter
Que là-bas ou ici je suis toujours étranger
Fraternité à fleur de peau est-ce une habitude?
Liberté, égalité trop d’incertitude
Comment guérir les maux? La haine en nous s’est forgée
Et tous deviennent raciste la France a changé
Refrão(2x)

Libre de vivre en laissant en bas
Les regards hostiles, enfant de la terre regarde en toi
Ils ne sont pas crédibles, la génétique défie ces lois
Tets A.D.N. bientôt des recherches pour la foi
Human race…

Citoyens du monde, restons groupés.
Que les nationalistes soient débarqués
Car ceux-ci ne voient pas que le monde a déjà changé
Et que même leur sang s’est maintes fois mélangé
Il n’ya qu’une seule race, celle de l’humanité
Le monde est un village fait de communautés
Si les frontières s’effacent, ne sois pas effrayé
Nos gènes s’entrelacent, c’est pour évoluer !
Refrão(2x)

Alors on d… (X3)

Qui dit étude dit travail,
Qui dit taf te dit les thunes,
Qui dit argent dit dépenses,
Qui dit crédit dit créance,
Qui dit dette te dit huissier,
Oui dit assis dans la merde.
Qui dit Amour dit les gosses,
Dit toujours et dit divorce.
Qui dit proches te dis deuils car les problèmes ne viennent pas seul.
Qui dit crise te dis monde dit famine dit tiers- monde.
Qui dit fatigue dit réveille encore sourd de la veille,
Alors on sort pour oublier tous les problèmes.
Alors on danse… (X9)
Et la tu t’dis que c’est fini car pire que ça ce serait la mort.
Qu’en tu crois enfin que tu t’en sors quand y en a plus et ben y en a encore!
Ecstasy dis problème les problèmes ou bien la musique.
Ca t’prends les trips ca te prends la tête et puis tu prie pour que ça s’arrête.
Mais c’est ton corps c’est pas le ciel alors tu t’bouche plus les oreilles.
Et là tu cries encore plus fort et ca persiste…
Alors on chante
Lalalalalala, Lalalalalala,
Alors on chante
Lalalalalala, Lalalalalala

Alors on chante (x2)
Et puis seulement quand c’est fini, alors on danse.
Alors on danse (x7)
Et ben y en a encore (X5)

Un commentaire pour Chansons

  1. inês dit :

    ta muito giro.o site professora,adorei!!! beijos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :